APRÈS LE BLU-RAY DISC, LE ULTRA HD BLU-RAY

La société va toujours plus vite, au niveau technologies il est difficile d’être à la pointe constamment car à peine une platine achetée, elle se retrouve obsolète… En effet, à la fin de l’année, vous serez peut-être tentés de revendre votre lecteur Blu-Ray et tous les disques qui vont avec pour passer à l’étape suivante en terme de home cinéma : l’Ultra HD Blu-Ray.

2

Derrière toujours plus de superlatifs, se cache, ce que l’on appelle depuis quelques années, le « Blu-Ray 4K », c’est-à-dire le nouveau support de stockage vidéo de Sony, qui permettra aux cinéphiles de voir les films dans des conditions optimales. On sait, c’était déjà le cas avec le Blu-Ray…

Mais avec l’accroissement constant des tailles des écrans de télévision (et d’ordinateurs), l’envie du public de voir des images d’une qualité toujours meilleure et l’avénement de nouveaux standards vidéo (le HFR par exemple utilisé pour Le Hobbit en 48fps) et audio (le Dolby Atmos et le DTS:X), l’industrie de la vidéo doit se tourner vers l’avenir et proposer des produits toujours plus « à la pointe ». Aujourd’hui, après des mois de travail, la Blu-ray Disc Association vient de finaliser la liste des spécifications de l’Ultra HD Blu-ray.

Nuance toutefois, le UHD n’est pas équivalent à la résolution 4K, celle-ci sonnant bien à l’oreille pour la couche marketing des fabriquants comme Panasonic, qui n’ont pas peur de placer des contradictions dans leur promotions. Oui, c’est un peu la jungle.

pana

yoyo

Voici les spécificités :

  • la définition des disques Ultra HD Blu-Ray sera de 3840×2160 pixels, contre 1920×1080 pour les Blu-Ray actuels. Pas de résolution 4K (4096×2160) donc, contrairement à ce qui a pu être rapporté précédemment ;
  • deux types de disques serviront au stockage des données : un double couche, d’une capacité de 66 Go et un triple couche de 100 Go ;
  • le codec AVC (H.264) de l’actuel format Blu-ray sera remplacé par le codec HEVC (H.265), d’un bitrate pouvant aller jusqu’à 100 Mbps ;
  • l’Ultra HD Blu-ray supportera les technologies High Dynamic Range (ou HDR) et Dolby Vision, qui proposent tous deux une plus grande plage de couleurs ;
  • les disques Ultra HD Blu-ray seront encodés sous une profondeur de couleurs de 10 bits, contre 8 bits pour les Blu-ray actuels ;
  • les formats Audio Dolby True HD, DTS-HD, Dolby Atmos et DTS:X seront supportés ;
  • les cadences d’images supportées seront de 23,976, 24, 25, 50, 59,94 et 60 fps … pas de 48fps en revanche, ce qui semble étonnant ;
  • les premiers modèles de lecteurs Ultra HD Blu-ray ne seront pas compatibles avec la 3D, l’extension MPEG-4 MVC n’ayant pas encore d’équivalent en H.265. Mais cela sera sûrement corrigé avec une mise à jour.

 

dolby-vision
Une idée du Dolby Vision en graphiques

ban

Ici, une représentation de la propagation du son du Dolby Atmos.
Ici, une représentation de la propagation du son du Dolby Atmos.
Un schéma du DTS Neo:X 9.1 et 11.1

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *