HOUSTON – AUTANT EN EMPORTE LA CRUE

Alors que déferlent les visions apocalyptiques du passage du cataclysme Harvey aux USA, une vidéo emblématique illumine le web de sa poésie. Hélas, elle témoigne aussi d’un grand désespoir.

Au lendemain du passage dévastateur de l’ouragan Harvey à travers l’État du Texas, les hommages et récoltes de dons à destination de Houston se multiplient. En effet, la ville a subi de plein fouet les précipitations diluviennes de la tempête, inondant des centaines d’habitations, ruinées par les crues. Dans ce cauchemar d’humidité et de moisissure, il paraît bien difficile de dénicher un sourire, tant les scènes de désespoir – rappelant l’enfer de Katrina, qui a ravagé la Louisiane il y a douze ans – se multiplient.

Relayée hier sur les réseaux sociaux, une scène de vie a tout particulièrement remué la toile. Tandis que les maisons sont peu à peu vidées de leurs richesses intactes, et que les dégâts monstrueux de la catastrophe sont évalués, Aric Harding est retourné chez lui pour récupérer quelques jouets abandonnés lors de l’évacuation, que lui réclamaient ses enfants. Avant de partir, le musicien gospel a pris le temps de jouer un dernier air de piano dans le salon familial, sur son instrument noyé sous un mètre d’eau. Comme souvent, la musique vient, l’espace d’une courte minute, sublimer un moment pourtant débordant de tristesse, et l’élever au-dessus des torrents qui en pourrissent les fondations. Inoubliable.

En parallèle, les associations et célébrités continuent de se mobiliser en faveur des victimes de Harvey, que ce soit par des donations (Drake, Kevin Hart, Kim Kardashian, Donald Trump), ou par un engagement actif sur place (Miranda Lambert a notamment participé au sauvetage de plus de 70 chiens). On estime aujourd’hui à 30.000 le nombre de citoyens privés de leur logement, et à au moins neuf les personnes ayant perdu la vie dans le désastre. Si vous désirez apporter votre aide ou en savoir plus sur les actions menées, le portail Houstonia rassemble les initiatives locales engagées dans le combat.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *