DES PHOTOS RARES ET ESTHÉTIQUES DE LA CORÉE DU NORD

Une photographe française a eu la chance de visiter Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord. À travers son objectif, elle nous offre un panorama fascinant d’un pays qu’on ne connaît pas.

Hélène Veilleux est une photographe française basée à Lyon et sa série « 38ème Parallèle Nord » nous fait découvrir un territoire totalitaire connu pour sa grande réticence à l’ouverture sur le monde. Il est donc rare de voir des photos de la Corée du Nord, ce qui est assez troublant, mais Hélène s’y est rendue en mai 2014 et nous en fait le témoignage. Au-delà des fantasmes et de la propagande, le spectateur est confronté à des images sublimes entre mythe et réalité.

Voici comment elle présente son projet:

« Front collé contre la vitre du bus, les yeux grands ouverts pour capter chaque parcelle de la ville qui défile. Cramponnée à mon appareil photo, accumulant compulsivement des images de cartes postales avec le secret espoir de confronter enfin la réalité de cette capitale nichée au-delà du 38e parallèle nord avec la somme des images, rumeurs et fantasmes qui m’habitent. Mais je ne suis qu’une touriste, et déjà, le bus repart. »

13472617613_ae1e8b4218_b

14256411054_04e20ceee7_b

northkorea-13

northkorea-14

northkorea-5

northkorea-3

northkorea-1

northkorea-7

northkorea-9

northkorea-11

14274205301_5e6b5b42f5_b

northkorea-2

northkorea-6

northkorea-12

northkorea-16

northkorea-8

northkorea-4

Elle déclare:

« Tout en visitant Pyongyang en bus mais aussi à pieds, j’ai ressenti une distance immense entre les Nord-Coréens et moi, comme une barrière infranchissable, qu’elle soit matérialisée physiquement par la vitre du bus ou pas… S’il est aujourd’hui possible d’avoir accès à ce pays avec un visa touristique, on est bien évidement à des années-lumière du tourisme de masse. Le contrôle y est total, et les règles du jeu sont simples: en tant que « touriste étranger », cela se traduit par un contrôle des lieux que vous pouvez visiter, du temps que vous pouvez y passer, ce qu’il est permis ou non de photographier. »

© Hélène Veilleux


COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *