GRAMMY AWARDS 2015: LES GAGNANTS

Les Grammy Awards honorent les meilleurs artistes ou techniciens dans le monde de la musique chaque année. Cette année, sa 57ème édition s’est déroulée, comme depuis 15 ans, au Staples Center à Los Angeles.

Grammy-Awards-trophies

Pour le côté chiffre, Beyoncé était nommée dans 5 catégories, ce qui fait d’elle l’artiste féminine la plus nommée avec 48 nominations, elle est ressortie du Staples Center avec 3 récompenses, ce qui lui en fait un total de 20 sur sa carrière (sérieusement, elle les met où?). Pharell Williams est lui aussi reparti avec 3 récompenses, dont meilleure performance pop solo et clip de l’année pour Happy. Beck quant à lui a mis 2 statuettes dans son sac pour l’album de l’année, le meilleur album rock. 83 Grammy Awards ont trouvé propriétaires. Le grand gagnant est Sam Smith qui est reparti les mains pleines, 4 Grammy à mettre sur sa cheminée.

PHO68d31e02-b021-11e4-9fc5-773c37228ca4-805x453

L’instant gênant de la soirée, c’est Kanye West qui est monté sur scène au moment où Beck venait chercher la récompense du meilleur album avec l’intention claire de s’exprimer. Cependant, il se ravisa vite, repartant le sourire aux lèvres.

L’épisode nous rappelle les MTV VMA 2009, où Kanye West avait interrompu Taylor Swift qui avait reçu le trophée du meilleur clip pour une artiste féminine et avait clairement dit que c’était Beyoncé qui le méritait.

Beck le prend bien et incite même Kanye à revenir sur scène, ce qu’il ne fera heureusement pas. Car oui, on a cru a une blague de mauvais goût, auto-dérisoire (bizarre de la part de Kanye West), mais après la soirée Kanye West s’est expliqué à la chaîne américaine E! et a confirmé que ce n’était pas une blague, qu’il allait encore une fois dire que c’était Beyoncé qui méritait le prix de l’album de l’année et même que l’Académie des Grammys ne savait pas honorer les vrais talents.

Encore du chemin à faire pour comprendre qu’il n’est pas le centre du monde, mais il aura fait preuve cette fois d’un peu moins d’égoïsme qu’en 2009 en se rendant compte de sa connerie avant de parler. Peut-être que la prochaine fois, il arrivera à s’en rendre compte en restant bien assis sur son siège.

Retrouvez le palmarès complet ici, voici déjà les gagnants dans les catégories majeures.

RÉVÉLATION DE L’ANNÉE
Sam Smith

CHANSON DE L’ANNÉE
« Stay With Me (Darkchild Version) » – Sam Smith

ALBUM DE L’ANNÉE
« Morning Phase » – Beck

ALBUM POP DE L’ANNÉE
In The Lonely Hour » – Sam Smith

CLIP VIDÉO DE L’ANNÉE
« Happy » – Pharell Williams

MEILLEURE PRESTATION POP EN SOLO
« Happy (Live) » – Pharell Williams

MEILLEURE PRESTATION POP EN DUO/GROUPE
« Say Something » – A Great Big World and Christina Aguilera

ALBUM DANCE/ELECTRO DE L’ANNÉE
« Syro » – Aphex Twin

CHANSON DANCE DE L’ANNÉE
« Rather Be » – Clean Bandit ft. Jess Glynne

ALBUM ROCK DE L’ANNÉE
« Morning Phase » – Beck

CHANSON ROCK DE L’ANNÉE
« Ain’t It Fun » – Hayley Williams & Taylor York, songwriters (Paramore)

ALBUM RAP DE L’ANNÉE
« The Marshall Matters LP2 » – Eminem

CHANSON RAP DE L’ANNÉE
« I » – K. Duckworth & C. Smith, songwriters (Kendrick Lamar)

ALBUM R&B DE L’ANNÉE
« Love, Marriage & Divorce » – Toni Braxton & Babyface

CHANSON R&B DE L’ANNÉE
« Drunk In Love » – Shawn Carter, Rasool Diaz, Noel Fisher, Jerome Harmon, Beyoncé Knowles, Timothy Mosely, Andre Eric Proctor & Brian Soko, songwriters (Beyoncé ft. Jay Z)

ALBUM COUNTRY DE L’ANNÉE
« Platinum » – Miranda Lambert

ALBUM WORLD DE L’ANNÉE
« Eve » – Angelique Kidjo

BANDE ORIGINALE DE FILM DE L’ANNÉE
« The Grand Budapest Hotel » – Alexandre Desplat

PRODUCTEUR DE L’ANNÉE
Max Martin (Katy Perry, Taylor Swift…)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *