LA MUSIQUE DU DÉPRIMANCHE #05

Le dimanche est certainement le jour de la semaine le plus affreux qui soit. Voilà notre remède.

deprimanche5

Les rues sont vides, les magasins fermés et vous essayez désespérément de faire passer la gueule de bois de votre samedi soir tout en vous faisant à l’idée que demain, c’est lundi et qu’il va falloir se lever indécemment tôt pour aller travailler. C’est pour ça que chaque dimanche, TheBergerie vous propose de découvrir un morceau apaisant, un peu mélancolique mais toujours de qualité, afin de rendre le jour du seigneur moins pénible. Faites-vous couler un bain, préparez-vous un thé ou allumez-vous une clope au bord de votre balcon et montez le volume.

TA-KU – WE WERE IN LOVE

SONGS TO BREAK UP TO (2013)


Ta-ku est un beatmaker australien connu pour ses remix de Banks, Chet Faker, Flume ou encore sa reprise très réussie du morceau Love du groupe anglais Daughter. Son style musical verse principalement dans le trip-hop, cependant, il lui arrive parfois de se rapprocher de la trap en intégrant à ses morceaux des beats typiques du genre sans tomber toutefois dans un style trop « gangster ». Ta-ku est à l’aise dans des registres très différents en étant capable de produire des sons très énergiques ou alors au contraire très ambiants et aériens.

Ta-ku

L’album Songs To Breaks Up To définit assez bien la direction artistique qu’a pris le musicien depuis 2013. Ses morceaux explorent des sonorités beaucoup plus R’n’B et l’exemple le plus parlant est certainement le morceau qu’on vous présente cette semaine : We Were In Love, un remix de Comfort Inn Ending par la chanteuse américaine Jhené Aiko. Sans tomber dans le fleur bleue, We Were In Love a quelque chose de presque héroïque dans son instru et de tragique dans la voix.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *