LA MUSIQUE DU DÉPRIMANCHE #11

Le dimanche est certainement le jour de la semaine le plus affreux qui soit. Voilà notre remède.

deprimanche11

Les rues sont vides, les magasins fermés et vous essayez désespérément de faire passer la gueule de bois de votre samedi soir tout en vous faisant à l’idée que demain, c’est lundi et qu’il va falloir se lever indécemment tôt pour aller travailler. C’est pour ça que chaque dimanche, TheBergerie vous propose de découvrir un morceau apaisant, un peu mélancolique mais toujours de qualité, afin de rendre le jour du seigneur moins pénible. Faites-vous couler un bain, préparez-vous un thé ou allumez-vous une clope au bord de votre balcon et montez le volume.

MOONS – WAVES AT NIGHT

BLOODY MOUTH (2012)


Après une longue série de titres européens, on retourne faire un tour du côté des States, plus précisément à Antlanta, pour découvrir Moons connu aussi sous son vrai nom Patrick Canaday. Musicien dès son plus jeune âge, Moons a écrit ses premières compositions à 12 ans. Aujourd’hui, il crée des univers sonores qu’il définit lui-même comme de la « Space Pop », inspirée par l’atmosphère mystérieuse des films comme: 2001: L’Odyssée de l’espace, Blade Runner ou encore Alien.

Waves at Night est un morceau composé d’un beat très simple: un duo kick/snares très brut, invariable et vierge de tout effet sonore afin de laisser un maximum de place à une mélodie lointaine bourrée de réverbe qui s’allie parfaitement à cette voix féminine vaporeuse qui accentue l’aspect éthéré du titre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *