LA MUSIQUE DU DÉPRIMANCHE #14

Le dimanche est certainement le jour de la semaine le plus affreux qui soit. Voilà notre remède.

deprimanche14

Les rues sont vides, les magasins fermés et vous essayez désespérément de faire passer la gueule de bois de votre samedi soir tout en vous faisant à l’idée que demain, c’est lundi et qu’il va falloir se lever indécemment tôt pour aller travailler. C’est pour ça que chaque dimanche, TheBergerie vous propose de découvrir un morceau apaisant, un peu mélancolique mais toujours de qualité, afin de rendre le jour du seigneur moins pénible. Faites-vous couler un bain, préparez-vous un thé ou allumez-vous une clope au bord de votre balcon et montez le volume.

AIR – LE SOLEIL EST PRÈS DE MOI

PREMIERS SYMPTÔMES (1999)


Si les noms de Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin ne vous sont pas inconnus, c’est que vous êtes une personne de goût et que vous allez certainement apprécier ce petit retour dans les 90’s pour redécouvrir Air, une des meilleurs choses qui soit arrivée à la musique française depuis un sacré paquet d’année !

Pour ceux qui ont quelques lacunes (qui seront comblées après la lecture de cet article), Air est un des groupes de musique électronique les plus marquants de ces dernières décennies puisqu’ils ont lancé aux côtés de Daft Punk, Étienne de Crécy ou encore Mr.Oizo le genre « French Touch » dans le milieu des années 90 ! Fortement influencés par le rock psychédélique et Kraftwerk, Air est facilement reconnaissable grâce à ses mélodies aériennes, ses voix habilement trafiquées au vocoder et l’utilisation très régulière de claviers Moog. Le duo français est également connu pour sa collaboration sur l’album de Charlotte Gainsbourg 5:55 ou encore l’élaboration de la bande son du film de Sofia Coppola: Virgin Suicides. Cette expérience avec la réalisatrice a certainement dû leur plaire puisqu’en 2012, ils récidivent en revisitant l’œuvre de George Méliès, Le Voyage dans la lune, en recréant entièrement la bande son du film, un chef-d’oeuvre qui a marqué l’histoire du cinéma en 1902. Leur projet le plus récent est le vinyle 9 titres, imprimé à 1000 exemplaire en 2014: Music For Museum.

Le Soleil est près de moi, paru en 1999 sur leur deuxième album Premiers Symptômes, est certainement un des morceaux qui représente le mieux la musique de Air à ses débuts, un subtil mélange entre guitare, basse et claviers analogiques (et plein d’autres instruments) dans un univers électronique cosmique avec une pointe jazzy.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *