POP INTERVIEW #11 – SIVU

Au son de la superposition enchanteresse de ses timbres de voix sur Sweet Sweet Silent, SIVU nous a médusés. Nous vous invitons à explorer sa Pop Interview, emplie de Radiohead et de poésie.

C’est quelques années après avoir sorti son céleste debut album Something on High, – et fait sensation sur YouTube avec la performance de la chanson Better Man Than He à travers un scanner MRI dans un hôpital britannique – le jeune SIVU (version finlandaise de son prénom James) nous revient avec Sweet Sweet Silent, un album hautement confessionnel écrit après la découverte d’une nouvelle bien triste pour le chanteur. En effet, celui-ci souffre de la Maladie de Ménière, qui devrait lui coûter l’audition au fil des années, du fait d’une déperdition totale des facultés d’un de ses tympans. C’est lui qui en parle le mieux.

De ce terrible deuil personnel annoncé, SIVU extrait une patte sonore suprême, nuée incessante de falsettos et d’harmonies, que les douces notes de guitare viennent caresser au long d’accords de piano éparpillés dans l’espace-temps. Sorte d’hybride musical délicat entre Gotye, Wild Beasts et Baths, l’anglais a cette fois fait appel au producteur Charlie Andrew, célèbre pour son travail atmosphérique sur l’immense An Awesome Wave (alt-J), pour lier les dizaines de pistes esseulées, leur conférant une sonorité tantôt solaire, tantôt marmoréenne; une manière captivante pour l’artiste de faire la paix avec son mal.

En quelques mots, plonger dans cet univers, c’est mettre un pied dans une fontaine de Jouvence câline, notamment avec Childhood House, testament tamisé de l’artiste à ses souvenirs d’enfance, et aux images qu’il y associe. On vous laisse imaginer la force d’une interprétation live, qu’il nous tarde de découvrir sur nos terres quatre ans après une première apparition parisienne dans le cadre du festival des Inrocks.

À l’aube d’une tournée dans son pays natal, et fraîchement débarqué d’Écosse où il a composé et enregistré Sweet Sweet Silent, SIVU a accepté de répondre à la Pop Interview et de vous partager son portrait chinois, version pop-culture. Et il semble bien que derrière ses cordes vocales angéliques dansent et chantent bien des grands noms, que nous avons un plaisir immense à lister aujourd’hui dans ces lignes.

Merci SIVU, courage, en espérant bien d’autres albums de votre plume dans le temps.
Surtout s’ils sont du même calibre que Sweet Sweet Silent.

Ta série préférée?
En ce moment je suis à bloc sur Peaky Blinders.
J’ai dévoré deux saisons en à peine une semaine, c’est pas très sain.

Ton film préféré?
Honnêtement, ça doit être Forrest Gump.

Ton groupe ou artiste solo préféré?
Johnny Cash!

Ton album préféré?
Soit White Pony des Deftones, soit The Bends ou OK Computer de Radiohead.

Ton morceau du moment?
I’m Still Here de Tom Waits.

Ta chanson ou album ‘plaisir coupable’?
Tout Sean Paul.

Ton meilleur concert en tant que spectateur?
Radiohead en tête d’affiche de Glastonbury en 2017.

Le dernier film que tu as vu?
The Great Gatsby de Baz Luhrmann.

Le dernier morceau que tu as écouté?
Midnight de Jessie Ware.

Si tu étais sur une île déserte et que tu ne pouvais emporter qu’une seule oeuvre?
Je choisirais probablement le recueil A Book of Longing de Leonard Cohen.
Ça me paraît être le livre parfait au vu de la réflexivité de ses poèmes, idéale pour le contexte.

Si tu étais une oeuvre d’art contemporaine, à quoi ressemblerais-tu?
Je suis terriblement indécis, et réfléchis souvent trop à propos de tout, ce qui rend mes actions souvent négligées et bordéliques… donc peut-être simplement une pièce toute blanche couverte de boue?

Si tu pouvais avoir un seul super-pouvoir?
Ooh… la téléportation! J’adorerais pouvoir me rendre n’importe où en un éclair.

Si tu pouvais devenir n’importe quel super-héros célèbre?
Spiderman.

Si tu pouvais partager l’affiche avec n’importe quel artiste pour un concert?
J’adorerais assurer la première partie de Nick Cave sur une tournée.

S’il ne fallait garder qu’un site sur tous les internets?
YouTube.com.

Ta collaboration rêvée?
Björk
!

Si tu devais nous faire découvrir un.e artiste?
Écoutez Holly Macve! Son album est superbe.

Si tu n’étais pas musicien, tu serais quoi?
Biologiste marin. J’ai une vraie obsession pour les grands requins blancs.

Et si tu étais un animal?
Peut-être un canard ou un chat?

Un mot final?
Keep in touch x

Suivez SIVUFacebook | Site officiel | Album | YouTube



English version : click here

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *