Archives du mot-clé portrait

FRANK OCEAN - PROMESSE D'UNE ANNÉE FOLLE [ESSAI PHOTO]

Pour une surprise! C’est sans aucune communication préalable que le trop rare Frank Ocean a publié un essai photo personnel de plus de trente pages sur le site de l’antenne de VICE.
Lire la suite


LES SUBLIMES PORTRAITS DE VICTORIA WILL AU SUNDANCE

Depuis plusieurs années, lors du Festival de Sundance, la photographe Victoria Will installe un studio photo temporaire et photographie les célébrités présentes lors de l’événement.

Pour cela, Victoria Will ne se contente pas d’un simple shooting photo avec un Canon, en effet, la photographe à décidé de capturer les stars du festival à la manière des années 1860. Elle a utilisé le ferrotype, une technique photographique mise au point en 1852 par Adolphe-Alexandre Martin et qui consistait à développer des photos avec des produits chimiques en seulement 8 minutes, ce qui était révolutionnaire pour l’époque. Une technique proche du collodion humide: un procédé qui a connu une grande popularité jusqu’aux années 1870-1880 et qui permettait d’obtenir des clichés d’une grande finesse et de rendre une gamme de gris particulièrement étendue. Elle déclare:

« J’ai dû utiliser une quantité incroyable de lumière. (…) La plupart des daguerréotypes et ferrotypes présentés dans certains documents historiques, ont été pris avec des temps de pauses de 15 minutes et je n’avais évidemment pas beaucoup de temps entre chacune des prises. »

Pour réaliser cette série, Will a utilisé son appareil photo Graflex Super et le résultat final est vraiment magnifique. On vous en montre une bonne partie de cette nouvelle série et pour le reste, c’est sur son site que ça se passe. On vous conseille aussi de jeter un oeil aux anciennes photos de Sundance disponible ici et sa série Celebrity à voir ici. Saurez-vous tous les reconnaitre ?

tintype photo sundance VICTORIA WILL

Victoria-Will-Profoto-Pro-8-Sundance-Thirlby

Victoria-Will-Profoto-Pro-8-Sundance-Lee

Victoria-Will-Profoto-Pro-8-Sundance-Cassel

TINTYPE COPYRIGHT OF VICTORIA WILL

gallery_nrm_1422657854-2015_sundance_agron

TINTYPE COPYRIGHT OF VICTORIA WILL

Victoria-Will-Profoto-Pro-8-Sundance-Momoa

TINTYPE COPYRIGHT OF VICTORIA WILL

TINTYPE COPYRIGHT OF VICTORIA WILL

TINTYPE COPYRIGHT OF VICTORIA WILL

Victoria-Will-Profoto-Pro-8-Sundance-Weaving

TINTYPE COPYRIGHT OF VICTORIA WILL

TINTYPE COPYRIGHT OF VICTORIA WILL

Jason Schwartzman

gallery_nrm_1422659261-2015_sundance_brie049

gallery_nrm_1422658321-2015_sundance_franco037

gallery_nrm_1422657635-2015_sundance_decker096

TINTYPE COPYRIGHT OF VICTORIA WILL

vintage-photography-sundance-celebrities-tintypes-2015-victoria-will-08

gallery_nrm_1422658425-2015_sundance_wiig133

gallery_nrm_1422659089-2015_sundance_livingston102

gallery_nrm_1422657995-2015_sundance_larson103

Joseph Fiennes

Victoria-Will-Profoto-Pro-8-Sundance-Duplass

Victoria-Will-Profoto-Pro-8-Sundance-Nicholson

Victoria-Will-Profoto-Pro-8-Sundance-Nolte

Michael Shannon


DUR DE PORTER LE MÊME NOM QU’UNE STAR

Humans of New York, si vous ne connaissiez pas déjà, c’est un blog (mais surtout une page facebook) créé en novembre 2010 par un certain Brandon Stanton. Son but? Prendre en photo des new-yorkais choisis au hasard et recueillir leur témoignages sur divers sujets.

humansofnewyor_Beyonce

Avec plus de 12 millions de likes sur la page facebook et 266’000 followers sur Twitter, Humans of New York est devenu incontournable autant aux USA qu’en Europe. Son objectif, montrer la diversité des habitants de New York à travers leurs idées et aussi leur physique, est donc totalement réussi!

Ce qui nous intéresse ici, c’est le témoignage d’une jeune femme nommée… Beyoncé. Mais pas LA Beyoncé justement. Elle raconte donc qu’il est parfois très dur de vivre avec un tel nom.

« Parfois, je déteste mon nom parce qu’il porte trop l’attention sur moi et je ne suis pas quelqu’un de très social. Ma famille a déménagé cette année en Pennsylvanie. J’étais vraiment effrayée le premier jour d’école que quelqu’un me remarque. Je n’ai même pas ajusté mon siège par peur que cela fasse du bruit. À un moment, j’ai vraiment eu besoin de tousser, mais je me suis retenue. Quand le professeur a commencé à faire l’appel, je suis devenu nerveuse, car je sais qu’à chaque fois que les gens apprennent que je m’appelle Beyoncé, quelqu’un commence à chanter « Single Ladies ». Et quelqu’un l’a fait, bien sûr. Mais le deuxième jour d’école n’était pas trop mal, parce que tout le monde connaissait mon nom. »

Avec un côté très tragi-comique, son témoignage nous donne un aperçu du poids que peut être d’avoir un tel nom. Ce à quoi personne ne s’attendait, c’était les réactions des gens en commentaires, des dizaines d’homonymes de stars firent leur apparition pour eux aussi raconter leurs anecdotes. On ne peut pas garantir la véracité de tous les commentaires, car avec la popularité de la page et le buzz autour du témoignage, on se doute bien que quelques malins sont juste venus plaisanter. Cependant, certains d’entre eux nous laissent très pensifs sur des situations et honnêtement, on a aussi bien ri!

fb_humansofnewyork_01 fb_humansofnewyork_02 fb_humansofnewyork_03fb_humansofnewyork_04 fb_humansofnewyork_05 fb_humansofnewyork_06 fb_humansofnewyork_07 fb_humansofnewyork_08 fb_humansofnewyork_09 fb_humansofnewyork_10 fb_humansofnewyork_12fb_humansofnewyork_11