UNE DES PREMIÈRES SÉRIES PHOTOGRAPHIQUES EN COULEUR

Il y a 102 ans, un père réalisait des portraits en couleur de sa fille intitulée « Christina in Red ». Une série sublime, poétique et d’une modernité impressionnante.

En 1913, Mervyn O’Gorman, un ingénieur anglais et un des pionniers de la photographie couleur, réalise des portraits de sa fille, Christina. Capturés dans le sud-ouest de l’Angleterre, il effectue cette série en autochrome, la première technique industrielle de photographie couleur qui demande un temps d’exposition assez long. Inventé par les frères Lumières, ce procédé permettait de réaliser des images en couleurs grâce à de la fécule de pomme de terre et une assiette en verre.

Que ce soit les cadrages, les poses, la tenue rouge de Christina (qui nous évoque Le Petit Chaperon rouge), les expressions ou encore les décors, le tout dégage quelque chose d’assez mélancolique et fascinant pour un résultat d’une modernité incroyable. On pourrait croire que les photos ont été prises aujourd’hui. Réalisé avant la Première Guerre mondiale, on ressent de la douceur et une certaine insouciance en visionnant ces photographies.

Mervyn-O-Gorman-Autochrome-Photo

Mervyn-O-Gorman-Autochrome-Photo

Mervyn-O-Gorman-Autochrome-Photo

Mervyn-O-Gorman-Autochrome-Photo

Mervyn-O-Gorman-Autochrome-Photo

Mervyn-O-Gorman-Autochrome-Photo

Autochrome-Mervyn-O-Gorman-1

Autochrome-Mervyn-O-Gorman-4

© Mervyn O’Gorman, from The Royal Photographic Society at the National Media Museum, Bradford, England.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *