30 DAYS, 50 SONGS: LA MUSIQUE FACE À L’INDICIBLE

Gueule de bois, effet boomerang: l’influence des conglomérats médiatiques dans l’avènement de Trump à la présidence est très discutée. Parenthèse musicale avec une initiative indépendante.

Dans une présidentielle américaine aux airs piteux de télé-réalité du futur, les artistes ont rapidement décidé de faire entendre leur voix par le biais des médias. Ainsi, beaucoup de musiciens de la sphère nationale indépendante ont premièrement décidé de soutenir le candidat démocrate Bernie Sanders, avant de promouvoir Hillary Clinton face à l’aberration Donald Trump, le tout de manière publique.

Lancée par l’auteur David Eggers, l’initiative ‘30 Days, 50 Songs‘ a permis de découvrir toute une collection de titres inédits, composés uniquement pour protester contre l’ascension du candidat républicain. Initialement nommée ‘30 Days, 30 Songs’ (une chanson chaque jour durant le mois précédant le jour du vote final), la campagne a rapidement pris de l’ampleur. En effet, de nombreux artistes ont demandé à contribuer au mouvement en envoyant un titre dédié, poussant la campagne à agrandir son catalogue.

L’objectif annoncé sur le site officiel de ‘30 Days, 30 Songs: s’exprimer en musique face au discours plein de démagogie et de mensonges de Donald Trump, considéré comme ‘une invitation à la division, à la haine et à l’ignorance‘ à travers le pays. Portées par un éventail remarquable d’artistes américains (âge, sexe, genre musical, état d’origine, notoriété), ces chansons deviennent ainsi le vestige ardent d’une lutte noble et manifeste, perdue les poings serrés, de ces blessures amères au goût de victoires.

Nous vous proposons une sélection non exhaustive d’une partie de ces compositions engagées, qui témoignent de la peur, du dégoût et de l’angoisse qu’a pu susciter Donald Trump par le biais de ses apparitions et de ses engagements au fil des semaines. Tristement, les écouter aujourd’hui ne risque pas de rendre votre journée soudainement ensoleillée. Cela dit, elles pourraient au moins vous permettre de taper du pied en sirotant votre café; un peu de douceur bienvenue en ces heures sombres et indécises.

#1 | Death Cab for Cutie | Million Dollar Loan

#5 | Franz Ferdinand | Demagogue

#6 | Josh Ritter | The Temptation of Adam (Live)

#12 | Moby and the Homeland Choir | Trump Is On Your Side

#23 | Andrew Bird | Sic of Elephants (Live)

#30 | Cold War Kids | Locker Room Talk

#38 | Jimmy Eat World | My Enemy

#45 | Tim Heidecker | Trump’s Pilot

L’ensemble des chansons de la campagne est à (re)découvrir ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *