À VISIONNER: LE PREMIER DOCUMENTAIRE SUR DAFT PUNK

Ce documentaire inédit sur les Daft Punk a été diffusé sur Canal+ le 24 juin, si vous l’avez manqué, c’est l’occasion ou jamais de le découvrir, car il est désormais disponible.

Pendant plus de deux ans, Hervé Martin Delpierre (le réalisateur) et Marina Rozenman (co-auteure) ont fouillé dans les archives (de 1996 à 2014) afin de raconter la carrière des deux français les plus cachés au monde, Thomas Bangalter et Guy Manuel de Homem-Christo. Les Daft Punk ne sont présent qu’indirectement dans le film, mais ils ont donné leur accord à la réalisation de celui-ci.

daft-punk-documentary-to-feature-kanye-west-pharrell-nile-rodgers-michel-gondry-more-1

Pour la première fois, les amis et proches collaborateurs du duo interviennent pour analyser et renforcer les extraits de concerts, de clips et d’interviews. On retrouve ainsi les participations de Pharrell Williams, Nile Rodgers, Giorgio Moroder, Paul Williams et Todd Edwards qui ont tous travaillé sur Random Access Memories, mais aussi de Kanye West, Skrillex, du réalisateur Michel Gondry, de leur ancien manager Pedro Winter, du designer Tony Gardner et de l’artiste japonais Leiji Matsumoto.

Le documentaire met en lumière les moments clefs de leur histoire, depuis leur premier groupe de lycée à Paris jusqu’à leur triomphe à Los Angeles où ils ont remporté cinq Grammy Awards pour leur dernier album en 2014.

Si vous êtes un grand fan des deux robots, vous n’apprendrez rien de neuf. Pas d’interviews chocs ou de révélations inattendues. Si ce documentaire n’en est pas vraiment un, le propos est bien construit et reste agréable à regarder. Par contre, Daft Punk Unchained fournit une analyse plutôt juste de comment le groupe s’y est pris pour bouleverser le monde de la musique. On revient bien évidemment sur l’époque où Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo s’appelaient Darlin’ et sur cette fameuse critique qui leur a fait changer de nom. En 1993, Daft Punk était né. Aujourd’hui, c’est l’un des plus grands phénomènes de société dans l’univers de la pop-culture.

ca94d55ddd403d50141b1407b426d250

« Il faut garder à l’esprit qu’un artiste qui commence à faire des concessions perd inexorablement le contrôle sur son travail. » – THOMAS BANGALTER

« Ça fait trente ans que je travaille dans la musique. J’ai vu des gens avec le quart du quart de leur succès qui ne me disent plus bonjour quand ils passent devant moi. Eux, ils accordent la même attention au portier de la boîte qu’au patron de la major. Pour conserver ces qualités au travers de la vie, il faut gagner des victoires sur soi-même. » – ERIC CHEDEVILLE


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *