BLINK-182: CALIFORNIA DREAMIN’

Finis les remaniements et les chamailleries, le trio californien blink-182 est de retour le 1er juillet avec California. Exit Tom Delonge, place à Matt Skiba pour un renouveau aux airs de victoire.

Tandis que le membre fondateur du groupe Tom Delonge est occupé à enquêter sur les UFOs dans le cadre de son projet transmédia Sekret Machines (via son écurie To the Stars), Mark Hoppus et Travis Barker continuent d’écrire les pages du futur de blink-182. Il faut dire que le line-up actuel impose, par la présence de Matt Skiba, leader d’Alkaline Trio et remplaçant poste pour poste de Delonge au chant et à la guitare. Le trio culte de San Diego sera enfin de retour le 1er juillet avec un septième album sobrement intitulé California, près de cinq ans après l’inégal Neighborhoods; un véritable événement pour les fans du genre, surtout en ce début d’été.

BLINK-ROXY-012

Produit par l’illustre John Feldmann (chanteur/guitariste de Goldfinger et producteur de Good CharlotteAll Time Low ou encore Story of the Year), ce nouvel opus sera composé de 16 titres dont le single Bored to Death, phénomène des charts alternatifs outre-atlantique depuis sa sortie fin avril. Le tube pop-punk a désormais droit à son clip, dans lequel on retrouve une ambiance TRÈS ‘blinkesque’.


En amont de la sortie du disque, blink-182 a dévoilé deux autres extraits, dont la sortie coïncide avec le début d’une tournée américaine colossale aux côtés des floridiens A Day to Remember. Rabbit Hole et No Future offrent un retour savoureux aux racines du groupe, avec une recette simple mais efficace: un riff d’intro reconnaissable, des couplets partagés et un refrain catchy au possible; le tout saupoudré du jeu de batterie si reconnaissable de l’immense Travis Barker.



Seul bémol: les paroles, qui confirment la volonté des membres d’écrire à l’instinct, et non de passer à côté de leur spontanéité en travaillant trop longtemps leurs morceaux. Malgré tout, il semblerait que les trois mois passés enfermés dans les Foxy Studios de Los Angeles aient réconcilié blink-182 avec l’exercice de l’écriture, notamment après les déboires de l’album précédent. Celui-ci avait été écrit, composé et enregistré à distance, sans la touche d’un producteur attitré.

Bonus de la maison: le titre potache de 16 secondes Built This Pool.


California sera disponible le 1er juillet sur toutes les plateformes de streaming, via BMG.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *