GET OUT: LE FUTUR COUP DE GÉNIE DE BLUMHOUSE

Avec son synopsis follement innovant, Get Out se présente comme le prochain petit bijou du cinéma d’horreur. Attendu pour 2017, le film tâcle avec intelligence le thème du racisme aux USA.

Fondée en 2000 par Jason Blum et contractuellement associée à Universal Pictures, la société de production Blumhouse s’est spécialisée dans l’épouvante avec de nombreuses licences horrifiques devenues majeures dans le paysage actuel du film de genre, en dépit de leur qualité affreusement inégale. Parmi celles-ci, on retrouve ainsi les phénomènes marketing Paranormal ActivityInsidiousAmerican NightmareSinisterHush ou encore la purge absolue Ouija.

En parallèle, Blumhouse a su varier ses productions au fil des années en nous offrant notamment Des Hommes Sans Loi en 2012, The Gift en 2013, ou encore Whiplash en 2014. C’est aujourd’hui avec l’annonce d’un projet absolument (d)étonnant que la société nous surprend à nouveau, à savoir le film WTF Get Out de Jordan Peele, le co-créateur de la série de Comedy Central Key & Peele.


Avec Get Out et son trailer particulièrement effrayant, l’hyperactif Jason Blum confirme son intérêt pour les sujets politiques qui, mêlés aux frasques horrifiques de ses personnages, génèrent des brûlots inédits à l’impact mémoriel inestimable. En dépit de son petit budget, le long-métrage pourrait bien être l’une des très belles surprises de 2017, notamment grâce à son inventivité et son second degré.

En effet, le film retrace les aventures d’un jeune afro-américain (interprété par Daniel Kaluuya, répéré dans Black Mirror) qui se rend pour la première fois dans sa belle-famille blanche. L’action se déroule dans une banlieue résidentielle qui – film d’horreur oblige – exerce des pouvoirs surnaturels sur les personnes de couleur noire, qui y souffrent de multiples maux psychologiques et hallucinations.

kaluuyaheader1

À travers ce pitch hautement original, Jordan Peele offre une lecture loufoque et flippante des peurs et angoisses qui remuent constamment la société américaine, notamment en ces temps particulièrement difficiles et agités. À en croire la bande-annonce, Get Out devrait satisfaire les cinéphiles en manque de série B engagées, un genre de plus en plus délaissé depuis l’époque des réalisations de John Carpenter; tout en ravissant les passionnés de films d’horreur avec une ambiance très dérangeante.

Get Out sortira le 24 février 2017 dans les salles obscures outre-atlantique!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *