MOBB DEEP: LE CLASSIQUE « THE INFAMOUS » A 20 ANS

Le 25 avril 1995, Mobb Deep sortait The Infamous, considéré comme un des meilleurs albums hip-hop de tout les temps. Retour sur un album qui n’a pas pris une ride 20 ans plus tard.

the-infamous-mobb-deep-20-ans-years-classic

Généralement, l’album qui marque le plus la carrière d’un rappeur est souvent son premier. Pour Mobb Deep, il s’agit de leur deuxième, The Infamous. Il est acclamé par les fans et les critiques dès sa sortie dont il reste durant 18 semaines numéro 1 au Billboard. Mobb Deep, c’est un duo composé de deux rappeurs, Prodigy et Havoc (également producteur) originaires de Queensbridge à New-York. Ils se rencontrent à 15 ans dans une école d’arts graphiques de Manhattan renommée où ils sont élèves. Après un premier échec commercial intitulé Juvenile Hell, en 1993, le duo devait frapper fort pour leur deuxième album. Il faut savoir que The Infamous est sorti à une période où le hip-hop était à son apogée, Nas sortait Illmatic, le Wu-Tang proposait Enter the Wu-Tang et The Notorious B.I.G. dévoilait Ready. Un pari pas évident pour Mobb Deep de se créer une place parmi tous ces chefs-d’oeuvre… Chose qu’ils ont largement réussi.

Certifié disque d’or, cet opus composé de 16 titres est considéré comme une pièce maîtresse du hip-hop, notamment grâce à ses textes hyper-réalistes et hardcores. The Infamous c’est avant tout une ambiance. Une musique sombre qui sent le ghetto à des kilomètres, comme on peut l’entendre sur Shook Ones Pt. II et Survival of the Fittest, deux classiques. Un petit mot sur Shook Ones qui pour beaucoup est l’un des plus grands titres de rap jamais composés et sûrement l’instrumental la plus reprise dans le rap. On la retrouve notamment dans 8 Mile, l’intro du film d’Eminem. Mis à part ces deux morceaux phares de l’album, c’est un sans-faute du début jusqu’à la fin. Chaque titre transpire la rue et l’agressivité et propose à une jeunesse qui n’a que le ghetto comme horizon, la bande son de leur quotidien.

Avec The Infamous, les deux artistes définissent enfin leur style. Ils délivrent ici un album à l’ambiance aussi ténébreuse qu’étouffante, qui offre une nouvelle dimension dans le rap hardcore. Ce disque restera gravé dans l’histoire du hip-hop. Une œuvre souvent imitée, mais qui ne sera jamais égalée.

Petit rappel, nous sommes en 1995, donc bien avant l’époque d’Internet, pour rechercher des informations et des images sur les artistes, c’était assez compliqué, voire impossible. On ne pouvait pas regarder tranquillement un clip sur YouTube et le partager ensuite sur Facebook, non, il n’y avait que la télé et la plupart du temps, les clips étaient trop hardcores pour être diffusés. La seule chose à faire était d’écouter l’album, d’analyser les morceaux, d’admirer la pochette et de faire travailler son imagination.

Un véritable récit et un chef-d’œuvre musical plein d’authenticité et de violence qui a réussi à traverser le temps sans perdre en qualité. C’est une pépite qui a su imposer une identité sonore indétrônable. Un disque, qui peu importe vos goûts musicaux, mérite d’être écouté au moins une fois dans votre vie. Une oeuvre qui a marqué et influencé toute une génération. Après cet album, le duo enchaînera de bons titres (Hell On Earth), mais ne parviendra jamais à revenir au même niveau. The Infamous suffira et leur permettra de gagner leur place parmi les plus grands groupes de l’histoire du Hip-Hop.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *