LA MUSIQUE DU DÉPRIMANCHE #12

Le dimanche est certainement le jour de la semaine le plus affreux qui soit. Voilà notre remède.

deprimanche12

Les rues sont vides, les magasins fermés et vous essayez désespérément de faire passer la gueule de bois de votre samedi soir tout en vous faisant à l’idée que demain, c’est lundi et qu’il va falloir se lever indécemment tôt pour aller travailler. C’est pour ça que chaque dimanche, TheBergerie vous propose de découvrir un morceau apaisant, un peu mélancolique mais toujours de qualité, afin de rendre le jour du seigneur moins pénible. Faites-vous couler un bain, préparez-vous un thé ou allumez-vous une clope au bord de votre balcon et montez le volume.

ECHO LAKE – WILD PEACE

WILD PEACE (2012)

Il paraît qu’en ce moment, à Londres, la météo est tout aussi dégueulasse alors on s’est dit que c’était l’occasion de jeter une oreille du côté de la scène musicale anglaise pour savoir ce qu’ils avaient à nous proposer. C’est là qu’on est tombé sur Echo Lake, un groupe de pop/rock psyché formé par la chanteuse, Linda Jarvis, le guitariste Thom Hill, Will Young à la basse et Dayo James à la batterie.

Par contre, on vous avoue qu’on est en plein dans notre période « je veux de la réverbe partout sur de la musique super planante » du coup, ça ressemble pas mal à Moons qu’on vous avait fait découvrir la semaine passée. Le petit plus, au début du morceau Wild Peace, qui résume parfaitement les influences d’Echo Lake c’est l’orgue, un instrument introduit dans la musique rock par les Pink Floyd et The Doors, dans les années 70.

Si vous avez aimé ce petit échantillon, vous serez heureux d’apprendre qu’Echo Lake vient de sortir, cette année, un excellent nouvel album intitulé Era !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *