LA MUSIQUE DU DÉPRIMANCHE #24

Le dimanche est certainement le jour de la semaine le plus affreux qui soit. Voilà notre remède.

deprimanche24

Les rues sont vides, les magasins fermés et vous essayez désespérément de faire passer la gueule de bois de votre samedi soir tout en vous faisant à l’idée que demain, c’est lundi et qu’il va falloir se lever indécemment tôt pour aller travailler. C’est pour ça que chaque dimanche, TheBergerie vous propose de découvrir un morceau apaisant, un peu mélancolique mais toujours de qualité, afin de rendre le jour du seigneur moins pénible. Faites-vous couler un bain, préparez-vous un thé ou allumez-vous une clope au bord de votre balcon et montez le volume.

THE DØ – SPARKS

SHAKE SHOOK SHAKEN (2014)



Formé en 2007 après la rencontre des auteurs-compositeurs-interprètes Olivia Merilahti et Dan Levy durant la post-prod du film L’Empire des loups, The Dø sort en 2008 son premier album rock/folk: A Mouthful, dont le plus gros succès est sans aucun doute le morceau On my shoulders qui leur a permis d’obtenir une plus grande visibilité médiatique en plus des très bons retours de la part du public et des critiques sur l’ensemble du disque.

Trois ans plus tard, ils confirment leur talent avec un nouvel album Both Ways Open Jaws toujours très rock/folk, mais avec quelques explorations musicales inattendues comme le très surprenant Slippery Slope qui a eu droit à un remix électro très agité.

Le duo décide de prendre tout le monde à contrepied en abandonnant totalement les instruments acoustiques au profit de synthétiseurs et autres boites à rythme afin de partir dans un style électro-pop avec le bien nommé Shake Shook Shaken leur troisième album sorti en 2014. Dan Levy explique ce changement par une envie de faire quelque chose qui s’inscrit dans l’air du temps pour ne pas rester prisonnier d’une seule façon de faire de la musique.

Les sons de cet album étant conçus à l’aide de machines et autres ordinateurs, on aurait pu croire que Shake Shook Shaken sonne de façon étrangement froide comparé à leurs autres albums folks et pourtant, c’est tout le contraire qui se produit, ces 12 titres sont tout ce qu’il y a de plus chaleureux, majestueux, énergique et profondément touchant.

Et pour conclure sur un pseudo live-report de deux lignes: comme vous le savez TheBergerie était cette semaine au Paléo Festival de Nyon, on a donc eu la chance de voir The Dø en live et on peut vous dire que leur performance scénique est particulièrement efficace et qu’Olivia Merilahti a quelque chose de réellement magnétique en vrai comme sur un lecteur mp3 !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *