LA MUSIQUE DU DÉPRIMANCHE #36

Le dimanche est certainement le jour de la semaine le plus affreux qui soit. Comme chaque dimanche depuis maintenant déjà 7 mois, voilà notre remède en musique. Bon dimanche.

deprimanche36

Les rues sont vides, les magasins fermés et vous essayez désespérément de faire passer la gueule de bois de votre samedi soir tout en vous faisant à l’idée que demain, c’est lundi et qu’il va falloir se lever indécemment tôt pour aller travailler. C’est pour ça que chaque dimanche, TheBergerie vous propose de découvrir un morceau apaisant, un peu mélancolique mais toujours de qualité, afin de rendre le jour du seigneur moins pénible. Faites-vous couler un bain, préparez-vous un thé ou allumez-vous une clope au bord de votre balcon et montez le volume.

LIARS – THE OTHER SIDE OF MT.HEART ATTACK

DRUMS NOT DEAD (2006)



Liars est un groupe new-yorkais particulièrement innovant, audacieux et doté d’une longévité infatigable puisque qu’ils sont encore bel et bien en activité et toujours en grande forme, leur dernier album étant sorti l’année dernière. Le groupe a été formé au début des années 2000 par Angus Andrew, Aaron Hemphill et Julian Gross (aussi par Pat Noecker et Ron Albertson, tous deux ayant quitté la formation depuis).

15 ans et beaucoup de styles explorés par le trio depuis toutes ces années, du punk assez funk avec leur premier album apparu en 2001: They Threw Us All in a Trench and Stuck a Monument on Top (ouais, c’est long…) puis quelque chose de plus new-wave et expérimental en 2004 avec They Were Wrong, So We Drowned et Drums Not Dead en 2006. Ils repassent ensuite par du rock plus agressif avec l’album sobrement appelé Liars, puis du rock plus planant et mélancolique avec Sisterworld, quatre ans plus tard. Et pour finir, coup de théâtre en 2012, Liars se plonge dans un style plus électronique (mais toujours assez rock) avec WIXIW (prononcez: With You) et confirme son virage à 180 degrés avec leur dernier disque datant de 2014: Mess.

Les gars de Liars refusent donc toute étiquette et explorent tous les genres qui les intéressent sans hésitation, quitte à se mettre en danger. Une tactique redoutablement efficace puisque que chacun de leur album est un chef-d’œuvre d’expérimentation musicale même s’ils peuvent paraître difficiles d’accès au premier abord.

Pour vous en convaincre, on vous laisse avec The Other Side of Mt. Heart Attack, certainement un de leurs morceaux les plus émouvants de leur discographie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *