LIFE – DANS L’ESPACE, PERSONNE NE VOUS ENTEND MOURIR

Chaque hiver, le Super Bowl nous inonde de vagues d’images insolites, qu’elles soient publicitaires, sportives, musicales ou filmiques. Bingo: la session 2017 démarre littéralement en orbite.

C’est après une année formidable pour l’un (Ryan Reynolds et son triomphe populaire dans le très détendu Deadpool de Tim Miller) comme pour l’autre (Jake Gyllenhaal, solaire dans Demolition de Jean-Marc Vallée et Nocturnal Animals de Tom Ford) des deux comédiens que la paire d’acteurs se retrouve pour la première fois réunie à l’écran. À la surprise générale, cet événement se déroulera dans un thriller spatial horrifique intitulé Life, dont la sortie en salles est prévue le 24 mars prochain outre-atlantique.

Joie: l’arrivée imminente du cinquante-et-unième Super Bowl a été l’occasion pour les mordus de football US de découvrir la bande-annonce tant attendue du film. On y retrouve ainsi Ryan Reynolds et Jake Gyllenhaal dans une atmosphère SF particulièrement angoissante, au coeur d’une bande d’astronautes confrontée à la rencontre inattendue d’une race alien lors d’un voyage sur Mars, et ce avant tout autre être humain. Au sein de la troupe désemparée, on retrouvera également Rebecca FergusonHiroyuki SanadaAriyon Bakare et Olga Dihovichnaya, pour un sixtet international de haute volée.

Très sombres, ces quelques aperçus donnent le ton: Life semble s’inspirer de l’ambiance oppressante et sombre du classique Alien: Le 8ème Passager, tout en suscitant une urgence non sans rappeler l’errance traumatisante des protagonistes de Gravity, d’Alfonso Cuarón. Bien que court, ce trailer permet d’enfin en savoir plus sur un projet longtemps resté secret, et orchestré par le cinéaste suédois Daniel Espinosa; un habitué de la direction d’acteurs de renom après son – plutôt passable – Child 44, sorti chez nous en 2015 (avec notamment Tom HardyGary Oldman et Noomi Rapace).

Life promet ainsi une rencontre au sommet entre deux beaux outsiders de l’industrie Hollywoodienne, et potentiellement un petit bijou fantastique à même de relancer l’intérêt du film de genre, quelque peu saturé après la sortie de longs-métrages tels que Seul sur Mars ou Interstellar. C’est en tous cas tout ce que l’on espère, surtout après ces images captivantes, dans lesquelles la qualité des éléments sonores laisse entrevoir une expérience de visionnage spectaculaire. Réponse dans quarante-cinq petits jours!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *