MODERN BASEBALL: FANTÔMES CONTRE FANTÔMES

La sortie de Holy Ghost, le troisième album de Modern Baseball, approche à grands pas. C’est avec un documentaire saisissant que les grands espoirs de Philadelphie annoncent ce nouvel opus.

Deux ans après le génial You’re Gonna Miss It All, le quatuor Modern Baseball, originaire de Philadelphie, publiera son nouvel opus le 13 mai prochain via Run for Cover. Intitulé Holy Ghost, ce troisième album studio figure parmi les plus grandes attentes des passionnés du genre (emo revival, indie rock, alternative), tant les deux précédents efforts du groupe respiraient sincérité, talent et ambition.

Composé de 11 titres, Holy Ghost a été conçu de manière très particulière: chaque face du LP correspond aux compositions d’un des deux chanteurs du groupe, à savoir Jake Ewald pour la première partie, et Brendan Lukens pour la seconde moitié. Les deux premiers extraits disponibles, Everyday et Apple Cider, I Don’t Mind, témoignent de cette dualité passionnante caractérisant depuis longtemps l’oeuvre de Modern Baseball.


Cependant, tandis que Sports et You’re Gonna Miss It All se concentraient sur les relations et anecdotes amoureuses compliquées des musiciens, Holy Ghost promet d’élever l’écriture à un degré de maturité inédit, avec un phrasé très personnel, voire confessionnel.

À quelques semaines de la sortie de l’album, le groupe dévoile un documentaire sublime sur l’histoire de Modern Baseball et le making-of du disque. Loin d’être une simple compilation d’extraits studio, Tripping In the Dark offre un regard extrêmement intime sur l’oeuvre de MoBo et les ressentis personnels de leurs jeunes membres.

Parmi ces témoignages, celui de Brendan Lukens, chanteur et guitariste adorable du quartet, se veut incroyablement touchant. Ce dernier souffre d’un trouble mental, la bipolarité qui, associée à une phase de dépression sévère, l’a amené l’an dernier à se couper du monde, enfermé chez lui, proche du gouffre.

Cependant, grâce à un traitement adapté et à l’aide constante de ses proches, Brendan se porte mieux, et semble prêt à venir défendre Holy Ghost sur les scènes du monde entier auprès de ses compères, avec toujours autant de plaisir, de rage et de puissance.

C’est vraiment tout ce qu’on lui souhaite. Quoi qu’il en soit, la fin du documentaire offre un extrait de Just Another Face, dernier titre de l’album, sur lequel le groupe semble atteindre une intensité fabuleuse, tant en termes de sonorités que de paroles, pour un final qui s’annonce d’ores et déjà épique et bouleversant.

Merci pour tout Modern Baseball, et courage.


COMMENTAIRES

  1. Je compte les jours d’ici la sortie d’album. En attendant, il y a de quoi faire patienter en écoutant le génial 6 titres qu’ils ont sorti un peu à la surprise générale l’hiver dernier, chez LAME-O RECORDS, avec plein de copains de chez RUN FOR COVER (dont mon idole Cameron Boucher) : https://modernbaseballpa.bandcamp.com/album/mobo-presents-the-perfect-cast-ep-featuring-modern-baseball
    The Trash Particle, tiré de ce EP est un déjà un classique outre-atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *