OSCARS 2016: QUI ES-TU BRIE LARSON?

Étoile montante du cinéma indépendant américain depuis quelques années, Brie Larson est devenue la nouvelle chouchoute d’Hollywood. Retour sur son irrésistible ascension en cinq dates.

2005 | LE COUP D’ESSAI

Brie Larson 1

Si la jeune californienne pose aujourd’hui aux côtés des légendes Helen Mirren, Jane Fonda, et Viola Davis en couverture du Vanity Fair US, sa signature chez Universal Music en 2003, suivie en 2005 de l’album teenage pop Finally Out of PE, la prédestinait davantage à un destin similaire à Avril Lavigne ou Hilary Duff qu’aux tapis rouges des festivals de cinéma. En témoigne le single édulcoré She Said


2009 | LA VOCATION

OK2_2009

Après quelques apparitions vite oubliées dans la sitcom Raising Dad ou le Tonight Show de Jay Leno, c’est son rôle de Kate dans United States of Tara, aux côtés d’une formidable Toni Collette (Pour Un Garçon, The Hours, Little Miss Sunshine), qui marque le véritable départ de sa carrière d’actrice. Présente dans les trois saisons de la série, Brie Larson y grandit tout en tendresse, et devient instantanément un talent à suivre de près.

2010 | LA RÉVÉLATION

Brie Larson 3

2010 marque son arrivée sur grand écran, où elle se fait remarquer dans deux œuvres radicalement différentes: le délicat Greenberg de Noah Baumbach (The Squid and the Whale, Frances Ha, Mistress America), avec Ben Stiller en gentil dépressif, et surtout en tant qu’Envy, ex maléfique de la promise d’un Michael Cera amoureux dans Scott Pilgrim vs. the World, frasque geek jouissive d’Edgar Wright (Shaun of the Dead, Hot Fuzz, The World’s End).

2013 | LA CONFIRMATION

Brie Larson 4

À la suite d’une prestation réussie dans 21 Jump Street en 2012, l’actrice retourne naturellement aux productions indépendantes et y confirme sa prodigieuse éclosion. Brillante dans ses seconds rôles (Don Jon, premier film de Joseph Gordon-Levitt, et The Spectacular Now, avec Miles Teller et Shailene Woodley), elle crève littéralement l’écran dans le saisissant Short Term 12 au fil d’une prestation criante de sincérité. Un drame bouleversant acclamé au Festival International du Film de Locarno, où Brie Larson empoche le Prix d’Interprétation Féminine.


2015 | LA CONSÉCRATION

Brie Larson 5

Tentatrice électrisante de Jake Johnson (New Girl) dans Digging for Fire, sœur aimante d’Amy Schumer dans Trainwreck et étudiante modèle éprise de Mark Wahlberg dans The Gambler, Brie Larson continue de choisir ses films avec maestria.

Éblouissante dans le rôle de Ma, jeune mère séquestrée avec son fils dans le huis clos Room, elle accumule en ce début d’année les récompenses les plus honorifiques de la profession: Golden Globe de la Meilleure Actrice dans un Film Dramatique, Screen Actors Guild Award et Critic’s Choice Movie Award de la Meilleure Actrice. Si la compétition pour l’Oscar s’avère particulièrement serrée face à Cate Blanchett (Carol), Jennifer Lawrence (Joy), Charlotte Rampling (45 ans) et Saoirse Ronan (Brooklyn), Brie Larson pourrait bien brandir la statuette tant convoitée le 28 février, et délaisser son éternelle étiquette de « next big thing » pour entrer dans la cour des grands de la plus glorieuse des manières.

Room, cinquième film du réalisateur irlandais Lenny Abrahamson (What Richard Did, Frank) primé au Festival International du Film de Toronto, sortira le 9 mars 2016.


LE FUTUR: LA TÊTE DANS LES ÉTOILES

Les projets et les annonces s’enchaînent désormais pour Brie Larson: attendue dans Free Fire et Basmati Blues cette année, elle sera la star de Kong: Skull Island, prequel sur le primate mythique de l’Île du Crâne, dont le tournage vient de débuter, avec l’excellent Tom Hiddleston (Avengers, Only Lovers Left Alive, Crimson Peak). Le blockbuster est attendu pour le mois de mars 2017.

Bonus de la maison: le clip du titre Just One of the Guys de Jenny Lewis (Rilo Kiley), dans lequel l’actrice joue les boys moustachus en compagnie de Kristen Stewart et Anne Hathaway.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *