THE CHIKITAS: « WRONG MOTEL » EST SORTI

Les nanas les plus grunge du monde sont de retour avec un troisième album. Wrong Motel est le résultat d’une session studio à Tucson aux USA sous les oreilles averties de Jim Waters, producteur du Jon Spencer Blues Explosion et Sonic Youth.

the chikitas bergerie 2

Tout est allé très vite ces derniers temps pour les Chikitas. Après la sortie de leur deuxième album, le génial et tordu « Distoris Citorsion » (Clitoris Distorsion), le single Lalalala remporte le concours m4music, cartonne sur YouTube et les voilà peu de temps après entre les mains expertes de Jim Waters en plein milieu des cactus de l’Arizona, bien loin de leur Genève natal.

Ce troisième album est sorti le 29 Avril. Petite nouveauté non négligeable, cette galette a été enregistrée dans un studio analogique, ce qui ne leur va pas plus mal. Le mix est sale et plus lourd à l’image du premier single « I Wish You Mine », plutôt sombre. Noir/blanc/rouge, ambiance à la Sin City, un son très live, histoire d’amour frisant avec le bondage, grosse fuzz et larsen sont au programme. Lynn Maring et Saskia Fuertes, respectivement guitariste/chanteuse et batteuse, semblent vouloir nous emmener autre part cette fois-ci, dans un univers moins déjanté, plus sérieux mais toujours aussi personnel, dans ce rock désertique unique, propre à personne d’autre qu’à ces deux tarées en bikini armées d’hurlements.

The Chikitas tournent régulièrement, elles seront notamment sur la scène du Caribana Festival le 1er juin en Suisse et à Europavox le 3 juin en France. Vous trouverez toutes leurs dates de concerts et bien plus sur leur site: The Chikitas.

Quant à l’album, des vinyls sont en cours de pressage et verront le jour d’ici peu ce qui devrait ravir les puristes. En attendant, les CDs sont sortis et vous pouvez vous procurer l’album en digital ainsi que l’écouter en entier sur Bandcamp histoire d’avoir une petite mise en bouche.

Jadis fut un cowboy moustachu qui résuma bien toute cette histoire en criant avec ce qui lui restait de poumons: « The only way to feel the noise is when it’s good and loud« , bien à toi Lemmy.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *