LA MUSIQUE DU DÉPRIMANCHE #25

Le dimanche est certainement le jour de la semaine le plus affreux qui soit. Voilà notre remède.

deprimanche25

Les rues sont vides, les magasins fermés et vous essayez désespérément de faire passer la gueule de bois de votre samedi soir tout en vous faisant à l’idée que demain, c’est lundi et qu’il va falloir se lever indécemment tôt pour aller travailler. C’est pour ça que chaque dimanche, TheBergerie vous propose de découvrir un morceau apaisant, un peu mélancolique mais toujours de qualité, afin de rendre le jour du seigneur moins pénible. Faites-vous couler un bain, préparez-vous un thé ou allumez-vous une clope au bord de votre balcon et montez le volume.

MYTH SYZER – BLUE

HYT (2012)


Ça faisait un moment qu’on avait très envie de vous faire découvrir Myth Syzer, ce producteur français qui déverse, au-delà des frontières hexagonales, sa trap tantôt brutale pour conduire sa voiture très vite et la fenêtre grande ouverte tantôt douce et relaxante pour siroter un petit verre au bord de la mer, d’un lac ou d’une piscine avec ses potes ou en solo.

Beatmaker du collectif Bon Gamin, membre du label HW&W aux côtés de son compatriote Stwo, Myth Syzer a également collaboré, à seulement 25 ans, avec les plus grands. Que ce soit en France avec Grems, Joke et Bonnie Banane (Bonbon à la menthe !!!) ou aux States avec Asap Ferg ainsi que Vic Mensa.

Le point fort de Myth Syzer c’est cette capacité à faire de chacun de ses morceaux un mélange d’influences musicales étonnantes mais qui interagissent parfaitement entre elles. Un bon exemple : c’est l’utilisation récurrente de la guitare dans certains de ses titres qui à chaque fois fonctionne hyper bien, Syzer à vraiment un univers visuel et sonore particulier qui lui permet de se distinguer de beaucoup de producteurs.

Au niveau de ses sorties, il compte déjà pas mal d’EP vraiment bluffants comme ZEro, Hyt ou celui qu’il a sorti chez HW&W : Porcelain, mais son premier album devrait sortir en octobre de cette année et on l’attend avec impatience.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *