TOP CINÉMA #14 | ÉTÉ 2017

En plus de nous satisfaire de vacances bien méritées, la saison a été généreuse en longs-métrages de qualité; l’occasion d’en prendre plein les yeux, avec beaucoup mieux qu’un Independence Day 2.

Mais… Oh non, l’été touche déjà à sa fin… Et comme chaque année, la nouvelle n’est pas facile à digérer, avec le retour déloyal du snooze, de la voix du métro, et de l’attente aux passages piétons. Même privés de grasses matinées, nous nous sommons de voir le verre à moitié rempli: en plus d’avoir découvert une tonne de jolies choses de nos yeux dans le grand monde, nous ne sommes pas privés de profiter de l’excellente vague estivale qui s’est déroulée en salles; un phénomène bien rare depuis quelques temps.

En effet, au fil des semaines se sont succédées des sorties très attendues, tantôt de cinéastes qui nous manquaient (Edgar Wright et son vrombissant Baby Driver, Matt Reeves et son pharaonique War of the Planet of the Apes, Christopher Nolan et son apocalyptique Dunkirk), que d’un souffle magistral porté par une bande d’activistes aux élans viscéraux, et aux destinées tragiques. Car oui, 120 Battements par Minute nous aura bel et bien assené la claque escomptée, dans un combat pour la Vie au message essentiel, parfois trop rare dans le cinéma français. Au-delà de délivrer un grand moment de cinéma, Robin Campillo signe un traité éblouissant contre l’ignorance, l’indifférence et l’indigence, avec une maîtrise et une émotion renversantes, et un final à renverser un troupeau de gnous. Merci, bravo, ola pour toutes les larmes, et pour l’urgence du propos. On vous recommande vivement le grand huit Act Up.

Sur le petit écran, Netflix nous a délibérément peinés avec son pitoyable Death Note, non seulement une honte vis-à-vis de son matériau originel, mais aussi et surtout un mauvais film, bourré de défauts aberrants et de déjà vus lassants. La curiosité nous aura bien trompés, et finalement personne ici n’y a trouvé grand chose à sauver. Avec son thriller fadasse The Circle, James Ponsoldt n’offre rien de neuf, et encore moins d’intéressant. Dommage pour Emma Watson, qui peine encore à trouver des rôles véritablement à la hauteur de son jeu. L’affiche diffusée partout avait pourtant de quoi en avoir plus d’un(e)…

Vous voici aux portes de notre sélection de l’été, dominée par les gagnants annoncés.
Foncez au cinéma avant que d’autres beautés ne remplacent celles ci-dessous!

DODOADDX

Nouveauté #1: Le projet Oats Studios de Neil Blomkamp, pour la fraîcheur de sa SF alien.

Nouveauté #2: War of the Planet of the Apes, de Matt Reeves, pour le rendu ultra réaliste des singes.

Nouveauté #3: Valerian, pour la persévérance et le travail de Luc Besson.

Découverte: Too Late, de Dennis Hauck.

Série: The Sopranos (intégrale).

Déception: Death Note, de Adam Wingard.

MVTHIVS

Nouveauté #1: 120 Battements par Minute, de Robin Campillo, pour son flot d’émotions.

Nouveauté #2: Dunkirk, de Christopher Nolan, pour son expérience immersive de la guerre.

Nouveauté #3: Baby Driver, de Edgar Wright, pour son énergie et sa coolitude assumées.

Découverte: Persona, de Ingmar Bergman.

Série: Game of Thrones (S07), de David Benioff et D.B. Weiss.

Déception: The Circle, de James Ponsoldt.

PEACHFUZZ

Nouveauté #1: 120 Battements par Minute, de Robin Campillo, pour son refus des concessions.

Nouveauté #2: Dunkirk, de Christopher Nolan, pour son souffle spectaculaire et sa minutie.

Nouveauté #3: Baby Driver, de Edgar Wright, pour son adrénaline et sa portée feel-good.

Découverte: Mulholland Drive, de David Lynch.

Série: The Night Of (S01), de Steven Zaillian et Richard Price.

Déception: Death Note, de Adam Wingard.

TICKET

Nouveauté #1: 120 Battements par Minute, de Robin Campillo, pour son émouvante fable politique.

Nouveauté #2: War of the Planet of the Apes, de Matt Reeves, pour sa réalisation inspirée.

Nouveauté #3: The Beguiled, de Sofia Coppola, pour le néant existentiel de sa mise en scène.

Découverte: Seuls Two, de Éric & Ramzy.

Série: Twin Peaks (S03), de David Lynch.

Déception: Dunkirk, de Christopher Nolan.

TONI ZAWA

Nouveauté: Dunkirk, de Christopher Nolan, pour sa mise en scène à grande échelle.

Découverte: Swiss Army Man, de Dan Kwan et Daniel Scheinert.

Série: The Defenders (S01), de Drew Goddard, Douglas Petrie et Marco Ramirez.

Déception: Death Note, de Adam Wingard.

(Re)découvrez nos tops précédents!
2016 → Avril | Mai | Juin | Juillet | Août | Septembre | Octobre | Novembre | Décembre
2017 → Janvier
| Février | Mars | Avril | Mai


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *